2 Frogs dans l'Ouest

2 Frogs dans l'Ouest
Esprimi il tuo giudizio
Aggiungi ai preferiti
  • Tendenza LGBT L
  • Media voti utenti
    • (0 voti)
  • Critica
Guarda il trailer Varie

Cast

2 Frogs dans l'Ouest

Marie Deschamps è una ragazza 20enne franco-canadese che abbandona il college e la famiglia per viaggiare e imparare l’inglese nel Canada Occidentale, sperando di trovare lavoro presso una stazione sciistica. Quando arriva a Whistler nella British Columbia, incontra e fa amicizia con Jean-Francois, un’altro espatriato alla ricerca di se stesso, e i suoi due compagni di stanza. I quattro diventano una specie di famiglia, e Marie si sente pronta ad esplorare la propria identità come non aveva mai fatto prima, incluso una storia lesbo. Nonostante la sua famiglia insista perchè rientri a casa, Marie è decisa a continuare la sua nuova esperienza, ma quando viene colpita da una tragedia, è obbligata a compiere la più grande decisione della sua vita… Opera prima del regista Dany Papineau che ci racconta il difficile percorso di quattro giovani negli indimenticabili paesaggi montagnosi del Canada e nei primi tormenti dei loro cuori. Una storia realistica e piena di umanità, un road movie verso la conquista della maturità.

Condividi

Commenta


trailer: 2 Frogs dans l'Ouest

Varie

Marie Deschamps (Mirianne Brûlé) has her whole life ahead of her but isn’t sure what to do with it. To the dissapoinment of her parents (Germain Houde and Diane Lavallée), she drops out of college and decides to go work in Whistler in order to perfect her English. After a journey across Canada, her arrival in British-Columbia is less glorious than she dreamt. Fortunately, she meets Jean-Francois Laforest (DanyPapineau), a Quebecois skier who has been living on the West Coast for 10 years. J-F will introduce her to his Anglo friends and to the lifestyle of the mountains. Somewhere out West, this adventures will change her life forever.

CRITICA:

2 frogs dans l’Ouest a tout d’un docu-réalité: la quête d’identité, le long périple avec le sac sur le dos, la jobine dénichée dans un hôtel ou un restaurant, les montagnes, la fête, la bière, le pot et même la légendaire Westfalia. Ce long métrage de Dany Papineau réunit tous les ingrédients pour faire le récit typique d’une jeune femme qui cherche sa voie et décide de prendre la route de Whistler. Une longue traversée vécue depuis des lunes par bon nombre de Québécois.
Si certains ont l’impression que le jeune réalisateur de 36 ans, dont c’est le premier long métrage, a utilisé tous les clichés possibles et inimaginables pour mettre en scène l’histoire de Marie, le principal intéressé, interrogé lors d’une rencontre avec les médias, s’en défend bien.
«Je ne voulais pas faire un film cliché, de fumage de pot à la Cheech et Chong. Je voulais que ça représente le trip de A à Z, de partir du Québec, de traverser. J’ai l’impression d’avoir fait la version Walt Disney de ce qui se passe là-bas», lance-t-il sans hésitation.
Au grand écran, Dany Papineau est convaincu qu’il présente une image moins «trash» du quotidien de ces aventuriers un peu perdus. Et il sait de quoi il parle, puisqu’il a vécu deux ans à Banff et six ans à Vancouver.
Dans le scénario de 2 Frogs, Marie – incarnée par Mirianne Brûlé, la Sélina de Ramdam, âgée de 20 ans, abandonne le cégep et quitte son Granby natal, pour aller apprendre la langue de Shakespeare dans l’Ouest. En raison de son anglais boiteux, elle se fait vite remarquée par Jean-François (Dany Papineau), l’un des nombreux Québécois de l’endroit. De fil en aiguille, elle trouve un toit dans un superbe chalet en bois rond, qu’elle partage avec trois autres colocataires qui semblent faire la vaisselle une fois tous les trois mois.
Dans la «vraie vie», le même chalet aurait dû abriter une douzaine de personnes, souligne le réalisateur. L’endroit où ils ont tourné est réellement habité par 12 jeunes adeptes de planche à neige. Ceux-ci occupaient les lieux pendant le tournage!
«C’était trash, vraiment trash, décrit Dany Papineau. Il y avait des cendriers partout… On arrivait le matin, ils fumaient tous déjà du pot. Ce qu’on voit à l’écran, c’était leurs restants de party de la veille.»
Autre preuve, selon le réalisateur, que le film présente une version plus proprette: un seul des personnages fait l’usage de la marijuana. Il souligne qu’en réalité, montagne et pot sont quasi indissociables chez plusieurs de ceux qui vont s’installer momentanément sur cette terre promise (Nathaëlle Morissette, La Presse)

Effettua il login o registrati

Per poter completare l'azione devi essere un utente registrato.